En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Revue de Presse

L’orientation au collège de l’Uby

Par CORINE CABANES NAULEAU, publié le lundi 5 février 2018 18:37 - Mis à jour le lundi 24 septembre 2018 15:27

         Créé par actuarmagnacaise le 01 fév 2018 /CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES 

 

Au collège du lac de l’Uby, dans le cadre de l’orientation, le principal Patrick Warnier a convié Jean-Marie Brunet, formateur  cuisinier au CFA de Pavie, Michèle Consolaro du château de Bellevue à Cazaubon.

C’est  à l’amphithéâtre, que  les deux professionnels de la restauration et de l’hôtellerie ont rencontré les collégiens des classes de quatrième et de troisième et  leur ont présenté les  formations qui offrent de bons débouchés dans ce secteur professionnel.

Jean-Marie Brunet était accompagné  des trois élèves, Mathéo, Steven et Morgane. Après leur avoir détaillé son parcours professionnel, le formateur  leur a présenté le CAF de Pavie, ainsi que la formation avec trois semaines en entreprise et une semaine à l’école.

Avec honnêteté, Jean-Marie Brunet a expliqué aux adolescents  tous les avantages des métiers dans la restauration, mais aussi  leurs inconvénients.

Mathéo a précisé qu’il avait suivi la filière générale, puis passé son BAC et était allé à l’université. Il a arrêté ses études pour faire un stage en cuisine.

Suite à cette expérience épanouissante pour lui, il a persévéré dans cette voie  pour obtenir son CAP de cuisinier, et par la suite son BP. Enthousiaste, il a précisé : «  Il n’est jamais trop tard pour changer d’orientation. »

Morgane, elle aussi a communiqué avec passion son parcours scolaire. Après la filière générale, elle a opté pour la cuisine. Après son CAP, elle a continué pour obtenir son BP.

Steven, après avoir obtenu son CAP de boucherie, complète maintenant sa formation pour obtenir un CAP cuisine : « J’envisage d’ouvrir une petite boucherie avec évidemment un coin cuisine pour la clientèle. »

Le formateur a annoncé qu’il y a beaucoup de postes dans la restauration  et l’hôtellerie : « 85 à 90% de jeunes  trouvent un emploi à la fin de leur formation professionnelle. »

 Michèle Consolaro qui entame sa 38e saison à Cazaubon a expliqué son parcours. Après son BAC littéraire, et cinq années en université à Paris : «  Pour payer mes études, j’ai travaillé comme réceptionniste pendant cinq ans chez Maxim’s. Je suis venue à Cazaubon pour la qualité de vie. À Bellevue, c’est une entreprise familiale avec moi à la réception, une de mes filles est  commerciale, mon autre fille est chef cuisinier  et mon gendre est sommelier. Depuis 35 ans, nous formons des apprentis. Notre métier est toujours en évolution et est très vivant. Il n’y a pas de chômage dans l’hôtellerie et la restauration. Cette année, il y a douze emplois à pourvoir sur Barbotan les Thermes. »

Cette rencontre avec les professionnels a peut-être suscité des vocations chez les adolescents qui ont été très attentifs.